Association (loi 1901 à but non lucratif) de parents/ professionnels à destination des enfants, adolescents et jeunes adultes avec autisme ou un Trouble du Développement âgés de 2 ans 1/2 à 20 ans résidant en Gironde plus particulièrement sur le secteur Rive Droite.

Qui sommes nous ?

Vous vous demandez peut être qui œuvre dans l'association D'une rive à l'autre ?

 A l'origine du projet, il y a une rencontre entre un professionnel et un parent. Puis d'autres professionnelles et parents sont venus nourrir la réflexion qui a donné naissance à l'association D'une rive à l'autre telle qu'elle existe aujourd'hui.

Qui trouve-t-on au sein du Conseil d'Administration de l'Association ? 



La présidente : Virginie GRATIOT, parent co-fondatrice de l'association
De formation initiale en psychologie clinique, je suis depuis toujours sensibilisée aux situations de handicap. Étudiante, j'ai travaillé en pluridisciplinarité dans différentes structures sanitaires, médico-sociales et de loisirs auprès d'enfants et d'adolescents avec autisme. Au début de mon parcours professionnel, je me suis tournée vers l'insertion professionnelle de personnes en situation de handicap et l'accompagnement de celles-ci dans l'élaboration de projets (professionnels, de formation ou de vie), leur validation en entreprise et la remobilisation vers l'emploi. Depuis six ans, mes missions principales se tournent vers l'accompagnement éducatif de ma fille aînée au quotidien (diagnostiquée avec un Trouble Envahissant du Développement et hyperactivité associée) avec la mise en place de l'A.B.A., du P.E.C.S. et d'activités proposées autour du jeu. Cette expérience personnelle positive m'a amenée, en 2011, à réfléchir à une prise en charge pour les familles confrontées au handicap de leur enfant, qui prenne en compte la dimension familiale et  son quotidien ainsi que la spécificité de l'autisme dans ses interventions. Le projet D'une rive à l'autre est né de l'expérience conjointe des fondateurs de l'association et d'un partage des points de vue parents-professionnels.


La trésorière : Emilie EL BAHI
De formation en psychologie du travail, je travaille depuis 8 ans auprès de personnes en situation de handicap dans le cadre de leur insertion professionnelle. Je les accompagne sur l'élaboration de nouveaux projets professionnels en prenant compte leurs contraintes, mais aussi leurs capacités qui sont valorisées au travers des mises en situation que nous mettons en place. 
L'intérêt porté aux personnes avec troubles autistiques vient donc naturellement s'inscrire dans mon parcours professionnel. 
Depuis 2014, je travaille au sein d'une association du secteur médico-social et suis rattachée à des équipes pluridisciplinaires  pour permettre l'insertion et le maintien dans l'emploi des personnes en situation de handicap. 

La secrétaire : Florence MASSIERE
Maman de Evan 14 ans, Autiste avec TED. A la recherche d'une prise en charge adaptée pour mon fils, j'ai intégré l'association D'Une Rive à l'Autre afin de trouver l'aide et le soutien nécessaire. J'ai pu bénéficier des groupes d'information pour avoir les outils et accompagner au mieux mon fils au quotidien. Par la suite, j'ai souhaité m'investir dans l'association afin d'apporter ma contribution et soutenir les projets portés par celle-ci.

Vanessa CAIRO :
Conseillère en insertion professionnelle, j'ai une expérience significative de l'accompagnement des personnes reconnues travailleurs handicapés. Par ce biais, j'ai été sensibilisée au handicap mental et psychique. Ainsi, j'ai pu co-construire avec une équipe de formateurs et de conseillers, dont Madame Gratiot, des modalités d'accueil et d'accompagnement des personnes handicapées. Je suis tout particulièrement sensible à la cause que Madame Gratiot défend au travers des actions de l'association d'Une Rive à l'Autre, c'est une collègue et une amie. Aujourd'hui, j'intègre l'association afin de contribuer à avoir une vision de l'accès au monde du travail, de la formation tout au long de la vie en milieu ordinaire et dans le cadre du droit commun pour permettre l'accessibilité à des personnes porteuses d'un TED. Après l'éducation et la scolarité, il y a l'entrée dans la vie active et c'est peut être là que je peux apporter une pierre à l'édifice.

Cathy DENDIEVEL
Chargée d'appui handicap dans une association qui accompagne et met en oeuvre la politique régionale en faveur de l'insertion professionnelle des personnes en situation et tout particulièrement en appui des centres de formation de droit commun qui accueillent et forment des apprentis en situation de handicap. 
En ce sens, j'accompagne et j'anime un réseau d'acteurs que sont l'Education Nationale, les structures médico-sociales, les Missions Locales, le Pôle Emploi, les Cap Emploi, les CFA et tout acteur concerné afin de sécuriser et d’aménager si nécessaire le parcours de formation des personnes en situation de handicap.
J'ai comme formation initiale un DESS de psychologie clinique et mon parcours professionnel en toujours été en lien avec le handicap commençant tout d'abord par le secteur de la gérontologie et le travail intergénérationnel à travers les contes en passant par des projets de resocialisation pour des personnes en situation de handicap psychique, projets professionnels pour des demandeurs d'emploi reconnus travailleurs handicapés jusqu'à mon activité actuelle.
Lors de ce parcours, j'ai rencontré en 2002 Virginie GRATIOT tout d'abord en tant que collègue puis en tant qu'amie. Ma première véritable rencontre avec l'autisme s'est faite avec la naissance de Camille, fille de Virginie, et le parcours du combattant rencontré par ses parents pour enfin rencontrer des professionnels à l'écoute et avec des propositions nouvelles de prise en charge. Ce parcours si difficile a aussi totalement remis en question tout ce que j'avais pu apprendre lors de mes études sur la question de l'autisme. 
Je suis, depuis le premier jour de sa création, l'association D'une Rive à l'Autre ainsi que les projets portés par l'association qui font résonance à ma propre activité professionnelle à savoir la mise en application de la loi de 2005 qui pose le principe d’accessibilité généralisée de la société en passant de l'école jusqu'au milieu professionnel.
Aujourd'hui, en intégrant D'une Rive à l'Autre, je souhaite participer plus activement aux projets portés par l'association en apportant mon expérience en tant que professionnelle, ma connaissance des réseaux d'acteurs et surtout en tant que militante dans l’application de la loi 2005.

Valérie DUBESSET
Maman de Sean, 9 ans, TDAH avec un TOP associé et une dyspraxie visio-spatiale, j'ai découvert l'association d'une Rive à l'Autre lors d'une conférence. Je l'ai tout d'abord intégré pour participer aux groupes d'informations le samedi matin, en présence de professionnels et de parents. Il était, en effet, important pour moi d'être en contact avec d'autres personnes qui vivent le handicap au quotidien. 
Par la suite, j'ai souhaité m'investir un peu plus dans l'association afin de pouvoir échanger, présenter le TDAH et aider d'autres familles en difficulté.























Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire